super 7e édition
Le lieu de tournage de la septième édition est la commune libre du neubourg et ses commerces, au centre ville de neuchâtel
Le comité d'organisation a organisé une journée portes ouvertes le samedi 14 avril, de 11h à 16h.
Carte du périmètre en format PDF : perimetre.pdf

Un choix urbain...

Le choix du comité de l'association Jeudevilain s'est porté cette année sur la commune libre du Neubourg, en plein coeur de la ville de Neuchâtel, en zone piétonne. Symbolique, ce quartier a longtemps été la porte d'entrée de la ville. Une tour se dressait en effet en haut de la rue des Chavannes du XIIIè siècle jusqu'à sa destruction en 1867. 

Les équipes de tournage vont donc investir les rues du Neubourg, des Chavannes et des Fausses Brayes entre les mois de mai et juillet 2018. Elles devront composer avec la vie inhérente d'un lieu de passage, d'un quartier fait d'habitations et de commerces. Les commerçants justement seront aussi de la partie : en effet, le périmètre imposé comprend nous seulement les 3 rues principales du quartier mais également l'intérieur des commerces dont les gérants ont accepté de participer. 

.. et un peu canaille!  

A l’origine juste un délire entre copains habitants du quartier, le projet de créer "la commune libre du Neubourg et alentours" s’est concrétisé en 1979 et a vu le Neubourg se doter d’un maire puisque toute mairie se doit d’en avoir un ! Dès lors les événements, les soirées, les fêtes se sont succédés dans les rues de la commune du Neubourg pour faire vivre le quartier.

En 1985, c'était la première fois que l'on peignait la rue des Chavannes tout en couleur et la tradition perdure encore aujourd'hui.

Dans les années 90, un jumelage avait même été organisé avec le village français de Villaudric, ignorant le canular jusqu’à la dernière minute.

Pour Expo 02, les membres actifs de la commune du Neubourg décident de construire une réplique de la tour des Chavannes à l'échelle 1/2. Une armature métallique de 13m50 de hauteur recouverte d'une toile plastifiée et imprimée pour reproduire au mieux les murs de l'époque.

Si l’histoire du Festival de Courgemétrage est moins rocambolesque, elle a aussi débuté au coin d’une table accueillant une bande d’amis délirant sur la possibilité de monter un festival de court-métrages dont seul le lieu serait imposé. Force est de constater que tant du côté du Neubourg que du Courgemétrage, l'énergie fait que les meilleures blagues durent !